Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 23:30

La Symbolique de la prière dominicale

 

Notre Père (idée du Cosmos, de la verticalité)

Déjà, dans ces deux premiers mots, un grand message. « Notre » dit explicitement que nous formons qu’une seule race, notre quintessence est identique à tous. Bien que nous ayons un corps de mammifère, nous avons ce quelque chose que les autres mammifères n’ont pas : un esprit développé, certains diront une étincelle spirituelle. La plupart des Maçons s’accordent à dire que ce quelque chose est le G.*. A.*. D.*. L.*. U.*. Ce que tous les paléontologues confirment d’une part et que Pythagore, 600 Av- JC enseignait déjà. Le père est donc cet esprit qui nous est commun à toute la race humaine.

Qui est aux cieux (on reprend ici le symbolisme de l’arbre et de l’ascension vers le ciel)

Pour Jung, il existe un inconscient collectif – qui serait dénommé ici par « cieux » - et nous baignons dedans. Ainsi que le poisson est constitué à 70% d’eau, baigne dans l’élément eau. Ainsi l’homme baigne dans l’élément « esprit » siège de nos pensées trop souvent inconscientes. Chaque détail, chaque incident heureux ou malheureux de notre vie est la manifestation, l’expression de nos pensées. Freud l’a démontré et ses suiveurs sur ce terrain ne l’ont jamais démenti. Il rejoint les grands mythes archétypaux que le Maçon apprend à décrypter par les symboles. Il faut donc être conscient que la manifestation provient de la Cause : la pensée.

Que ton nom soit sanctifié (notion de saint = énergie dont les valeurs nombre sont identiques)

Je ne reviens pas sur le long développement que j’ai donné sur le « nom ». Nous voyons néanmoins que le nom est sanctifié – saint - c'est-à-dire qu’il est énergie. Nous venons de voir que l’effet est toujours de même nature que la Cause qui le produit. Lorsque le potier, à partir de la glaise, façonne un plat ou un vase, il fait deux objets différents qui, pourtant, ont la même origine. Cette règle psychologique est immuable. Il nous est indispensable de connaître, de nous reconnaître, de savoir qui nous sommes.

A cet effet, le Franc-maçon apprend, par ses propres études, et à travers une exigence de soi exemplaire, qu’il doit pratiquer les 3 principaux principes qui sont des lois et des devoirs - de Tolérance, de Fraternité et d’Amour entre tous les humains, quelles que soient leurs croyances. Pour cela, il doit emprunter son chemin initiatique personnel qui lui ouvre la voie à l’Art Royal, celui de l’art de se bien construire en toute conscience de soi, que tout enseignement nous fait découvrir à partir de ces 3 principes de base :

 

-1. Principe de Causalité, en recherchant l’origine de toute chose ;

-2. Principe de Finalité, en recherchant le but ou le sens de toute chose ;

-3. Principe de Raison, en recherchant la raison d’exister de toute chose.

Or, l’avantage de cette Ecole de la Vie est justement d’offrir à l’Initié d’aborder ces questionnements philosophiques qui le poussent à rechercher le sens de sa vie sur Terre. Il commence par prendre conscience qu’« il est là » et que s’il est là, il doit chercher à comprendre « pour quoi faire ? ». Cela signifie bien que la vie est perdue pour celui qui ne cherche pas à comprendre le sens de sa vie : il vient sur Terre et il meurt sans avoir compris pour quoi il a vécu. Naître, paraître, disparaître. Et c’est le cas de la grande majorité des hommes…

Nous comprenons donc qu’ici, il est de la plus haute importance de comprendre ce que sont ces mythes archétypaux, ce qu’est ce langage symbolique, car, tout, chez l’homme est symbole. En ceci la naissance de la psychologie qui ne date que d’un siècle rejoint ce que les grandes Civilisations, dont la bibliothèque d’Alexandrie était le dépositaire où venaient s’abreuver tous les grands Initiés.

Que ton règne vienne : que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Il est fait référence au symbole d’Athéna issue du culte chthonien et qui s’élève à la place dominante du culte ouranien.

L’homme, en tant qu’esprit identique au G.*.A.*.D.*.L.*.U.*. , est donc capable de créativité, de manifester celle-ci et qu’il doit le faire. Ce qu’il pense, ce qu’il imagine, ce qu’il suppute, ce qu’il se représente dans sa tête (au ciel) il se doit de le manifester, de l’exprimer, de le concrétiser (sur la terre). C’est son rôle ici-bas. Athéna par le nombre 49 qui le symbolise,  indique que l’Homme vient avec l’esprit de vie – et aussi d’épreuves – qu’il s’en désunit en allant vers la spiritualité, la connaissance de soi et des choses. Nous entrevoyons le message d’Hermès, la Table d’émeraude, «  tout ce qui est en bas est comme tout ce qui est en haut », le symbolisme de l’arbre retourné les racines au ciel et le feuillage en terre. Ce symbole se trouve dans l’Abbaye Saint Victor à Marseille.

Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien.

 Le pain est le symbole de la créativité de l’homme. Il est surtout le symbole de vie issu des éléments terre, eau, air et feu donc des éléments créés par la volonté et l’énergie du créateur ici-bas : l’homme.

Nous connaissons les préceptes Maçonniques : demande et on te donnera, frappe et on t’ouvrira. Oui mais quoi ? Notre esprit est la source de notre créativité, il faut sans cesse le solliciter. C’est dans l’imaginaire, l’étude, la réflexion que l’homme s’affirme, que le « pain » se manifeste. Le pain étant pris ici en termes de production de l’Homme. Toute concrétisation de la créativité est « production ».

Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. (Pardon = amour – l’un et l’autre terme ont le même nombre symbole : 53)

Qui n’a jamais entendu parler des complexes d’infériorités, des complexes de culpabilités ? Qui n’a jamais ressenti un regret de n’avoir pas fait ici et maintenant ce qu’il devait faire ? Qui n’a pas pensé à des actes manqués ? Tout cela cause d’énormes dégâts que notre subconscient enregistre et qui nous manipulent tant que nous n’en sommes pas conscients. Qui n’a jamais entendu parler du lâché prise ? Qui n’a jamais entendu parler du «  tu n’y es pour rien », du « ce n’est pas de ta faute – à toi ». C’est une grande règle de la psychologie que les thérapeutes enseignent à leur patient. C’est souvent dans le pardon qu’à lieu la catharsis. Encore faut-il en prendre conscience.

Ne nous induis pas en tentation ; mais délivre-nous du mal.

Pour celui qui est croyant en la parole du Vatican, cette phrase est ambiguë et porte à la controverse. Si Dieu est saint, que nous sommes identiques à lui comment peut-on être tenté ? Il existe donc plusieurs versions à cette phrase. Là n’est pas son intérêt, comme nous l’avons vu. Le « véhicule », qu’est ce  Jésus, nous dit autre chose.

Oui, un grand savoir qui répond à « d’où nous venons » ou du moins « ce que nous sommes », une grande conscience de notre fonctionnement entraîne une grande responsabilité envers nous-même et envers notre environnement. Notre connaissance de la Vérité, si faible soit elle, est un dépôt sacré qu’il ne faut pas trahir. Les anciens mystiques étaient si conscients de ces dangers qu’avec leur don de l’allégorie, ils ont représenté l’impétrant sur sa route ascendante comme un voyageur arrêté à chaque étape du chemin et soumis à l’épreuve avant d’aller plus loin. Cette sagesse fut transmise sous le « couvert » avec les premières Loges appelées « Dar el Echm » (Maison de la Sagesse) qui comprenaient les trois degrés d’initiation. D’Egypte, ces quelques initiés devinrent un peuple - les Druses - en Syrie où se trouvaient déjà de nombreuses Commanderies du Temple. 

Il n’y a rien ici de révélation, seulement une antique sagesse comportementale que le Maçon perpétue par l’étude de lui-même à travers le symbolisme.

Comme nous venons de le voir, il est important de se Reconnaître – naître à nouveau en conscience -  afin de connaître l’Autre, un autre nous-même.

Un des moyens les plus usité est l’étude de la symbolique maçonnique qui a l’heur d’être opératrice. C’est à dire que leur compréhension amène à la compréhension du macrocosme et du microcosme : tout est lié. Comprendre le symbole EST se comprendre.

  C’est en étant « SOI » que l’individu œuvre dans et pour son environnement car il est conscient que par son action, l’induction sera bonne pour l’ensemble. N’est-ce pas là la mission du Maçon ?

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
louis.peyé.over-blog.com - dans Franc- maçonnerie
commenter cet article

commentaires

Caroline Regnaut 26/11/2016 14:33

Bonjour,
Je vous informe de la parution d'un livre novateur susceptible de vous plaire :

L'individu indivisé — La pensée symbolique à travers Lucrèce, Virgile et l'Evangile
18 x 26 cm, 308 pages, 25 euros
aux éditions Delatour France, en vente sur le site : http://www.editions-delatour.com/…/3267-l-individu-indivise…

C'est un essai littéraire rigoureux mais dans un style très simple, qui propose une nouvelle façon de voir la vie, avec des clés à foison pour comprendre notamment le message du Christ comme jamais on ne l'a lu. J’y explique comment la prise de conscience individuelle de la puissance créatrice du langage est la condition première pour changer le monde. Lire le descriptif ci-dessous.

Merci d’avance pour votre appréciation et pour votre éventuel coup de pouce bénéfique.
Cordialement,

Caroline Regnaut
artiste textile écrivain
Site : toiles-et-poemes.com



Comprendre les enjeux de l’homme d’aujourd’hui
à travers une analyse de textes antiques rigoureuse et inventive,
qui en révèle des aspects insoupçonnés
La pensée symbolique, telle que conçue et théorisée ici, donne un éclairage différent sur le sens du vécu historique et personnel. Déjà il y a plus de deux mille ans, de grands poètes ont montré comment penser autrement, en misant sur l’individu et non sur le groupe. Juste avant Jésus-Christ, Lucrèce, dans son œuvre La Nature des choses, a proposé une façon révolutionnaire de voir la vie, suivi par Virgile qui, dans son Énéide, a tracé l’épopée de la personne éveillée qui crée de nouveaux champs de la pensée où fonder Rome, c’est-à-dire l’Amour (Roma-Amor).

Puis vint le Christ, dont l’Évangile a incité l’homme à se créer en tant qu’individu relié au seul langage (telle est la définition du sacré) et à se réaliser hors de toute religion. Ses paroles peuvent être interprétées de façon tout à fait neuve, inédite, à la lumière de la pensée symbolique.

De ce mouvement extrêmement puissant (qui a généré une remise à zéro du compteur des ans) est née une autre conception de l’homme, celle de l’ère du Verseau, qui commence juste aujourd’hui. La prise de conscience individuelle de la puissance créatrice du langage est la condition première pour changer le monde.

Enrichi d’un index didactique très fourni, ce livre est plus qu’un essai de littérature comparée et de philosophie proposant une nouvelle théorie de la connaissance dans un style accessible à tous, c’est un hymne fervent au chant et à l’amitié.

for more details 19/11/2013 12:26

This is an highly enlightening piece of writing! And I agree with your views that we are all one race, that we are all brothers and sisters and that we are His children throughout! If there is anything we own in this world, it belongs to Him and it is His gift for us.

louis Peyé 19/11/2013 14:52

Pouvez vous me répondre en français s'il vous plait. Mon anglais date maintenant de trop d'années pour vous comprendre.Je ne comprends absolument pas. excuse-me, I do not understand.

leon 30/04/2013 23:37

louis, mon seul espoir qui me reste - c'est que tu été " noir " ce-jour là. l'ivresse arrive souvent - comme disait Martin Scorese.... attention barbu blanc ! pure!!.... à un moment d'extase nous projetant dans la boue. reveille_toi et fais une cure et surtout excuse toi auprès des Franc Maçons sérieux et instruits - crois-moi il y en a!!! Leon

louis 30/04/2013 23:50

Bonjour Léon, c'est Dante qui disait que l'on peut lire une phrase selon 4 niveaux. en ce qui concerne ma façon de voir est quelque peu différente d'autres..... en ce qui concerne les FF, je sais très bien qu'il y en a de sérieux et instruits. Heureusement. Malheureusement, il en existe qui .....

Présentation

  • : Le blog de louis.peye.over-blog.com
  • : Réflexions qui suis-je ? où vais-je ? pourquoi ?
  • Contact

Recherche

Liens