Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 10:55

Il faut qu’elle se réveille et puisse respirer et jouer de concert avec l’Europe.

Qu’importe le gouvernement, qu’il soit de droite ou de gauche, nous arrivons à la même situation - échec et mat.

Aujourd’hui les politiques n’ont plus de pouvoir sur l’économie sur le plan local. Nous appartenons à une nouvelle entité appelée Europe. Depuis 1958, ont été créée des zones économiques comme l’ALENA – qui regroupent le Canada, les USA et le Mexique -, l'Association des nations du Sud-Est asiatique (ASEAN) Indonésie, La Malaisie, les Philippines, Singapour et la Thaïlande en 1967 surnommée « les 5 Dragons », et le MERCASUR qui regroupe tous les pays de l’Amérique du sud sauf le Guyana, le Surinam et bien entendu la Guyane française.

Si je faisais passer le bac Economie et Social à chacun des protagonistes à qui la France a confié sa destinée, cela serait un carnage, le nombre de recalés serait la risée de notre Education nationale, et de tous les nouveaux bacheliers de la cuvée 2013. Et qu’entendons-nous tous les soirs au journal de 20 H ? C’est stupéfiant de constater que ceux qui sont chargé de mener le pays sont incapables de regarder ce qui se passe autour d’eux, d’entendre ceux qui œuvrent pour l’économie. Même monsieur Michel Rocard, ancien 1er Ministre affirme pourtant que la méthode Keynes n’est plus applicable : « les vieilles recettes keynésiennes de relance de la croissance par injection de liquidités monétaires ne marchent plus, dit-il dans son livre à paraitre –la Gauche n’a plus droit à l’erreur -» Qu’entendons-nous ? Que la France a encore la confiance des investisseurs car elle emprunte à un taux de moins de 2% à long terme. Oui c’est vrai, elle emprunte à un taux de 1.7% à la banque du Japon qui, elle, pour faire repartir son économie qui stagne à 0.7% par an n’hésite pas à créer de l’inflation, de la fausse monnaie. Comme appelle-t-on ce manège en droit ? Je ne suis pas spécialiste, je crois que cela s'apparente à du blanchiment d’argent ?.

Que se passe-t-il ? Il y a de l’enfumage. Je vais prendre cet exemple.

Je connais Natacha, née en URSS et a débarqué en France épousant et la nationalité et son chéri- grosse tête au demeurant et alsacien de surcroit. Pourtant, même aujourd'hui, elle a conservé des tics acquis alors qu'elle était en fac en URSS. Elle se méfie de tout et parfois se met à parler doucement doutant encore de la sincérité de son vis à vis. Or l'URSS s'est écroulé en 1989, elle habite en France un pays (dit) libre......(le passage en force de ce mariage pour tous comme les 35 h en 2000 démontrent bien que la liberté n’est pas l’apanage de ce Gouvernement) Elle réagit encore comme si elle ne connaissait pas la liberté, elle a encore peur de cette liberté, encore peur d'agir selon son désir. Elle a conservé des comportements de son enfance et a encore du mal à s’adapter à sa liberté de pensée, de dire, d’exprimer.

Nous connaissons tous les deux Alexandre Soljenitsyne et l'Archipel du Goulag. Cet individu cloitré, embastillé dans des conditions extrêmes, se sentait libre alors que le parti communiste..... Ces deux exemples sont paradoxaux.

Je connais un individu, ancien cadre dans une entreprise et qui a préféré se mettre à son compte, oui il est devenu PATRON !, quel con - pardon excusez-moi, cela m'a échappé. Lorsque je discutais avec lui de management, il tenait compte de l'aspect humain de ses collaborateurs. Il s'appelle Thierry .Maintenant patron, je suis certain que ce changement de catégorie sociale n'a pas modifié son rapport aux humains et qu’aujourd’hui il est identique au cadre que j'ai connu même s'il devait, demain, avoir un important staff de collaborateurs. Ce gars-là, je pense que tu le connais, a un regard pragmatique et non émotionnel sur les sujets à traiter, il cherche avant tout un résultat tout en faisant en sorte que son personnel soit attaché à la réussite du projet.

Je déconne, je décris là un horrible, un salopard de patron que l'on rencontre à tous les coins de rue, tu sais ce type ignoble qui abuse des travailleurs et des travailleuses....Ecoute Mélenchon de ce qu’il pense de toi, patron.

Tu connais aussi certainement Jean Jaurès ? Sais-tu ce qu’il pensait de ces sales patrons qui sont dénoncés dans les travées du Palais Bourbon ? Laisse-moi te le dire :

« Il n’y a de classe dirigeante que courageuse. A toute époque, les classes dirigeantes se sont constituées par le courage, par l’acceptation consciente du risque. Dirige celui qui risque ce que les dirigés ne veulent pas risquer. Est respecté celui qui volontairement accomplit pour les autres les actes difficiles ou dangereux. Est un chef celui qui procure aux autres la sécurité en prenant pour soi les dangers.

Dans la moyenne industrie, il y a beaucoup de patrons qui sont eux-mêmes, au moins dans une large mesure, leur caissier, leur comptable, leur dessinateur, leur contremaître. Ils ont avec la fatigue du corps, le souci de l’esprit que les ouvriers n’ont que par intervalles. Ils vivent dans un monde de lutte où la solidarité est inconnue. Jusqu’ici, dans aucun pays, les patrons n’ont pu se concerter pour se mettre à l’abri, au moins dans une large mesure, contre les faillites qui peuvent détruire en un jour la fortune et le crédit d’un industriel.

Entre tous les producteurs, c’est une lutte sans merci ; pour ce disputer la clientèle, ils abaissent jusqu’à la dernière limite, dans les années de crise, le prix de vente des marchandises, ils descendent même au-dessous des prix de revient, ils sont obligés d’accorder des délais de paiement démesurés qui sont pour leur acheteurs une porte ouverte à la faillite et, s’il leur survient le moindre revers, le banquier aux aguets veut être pays dans les 24 heures.

Lorsque les ouvriers accusent les patrons d’être des jouisseurs qui veulent gagner beaucoup d’argent pour s’amuser, ils ne comprennent pas bien l’âme patronale. Sans doute il y a des patrons qui s’amusent mais ce qu’ils veulent, avant tout, quand ils sont vraiment patrons, c’est gagner la bataille. Il y en a beaucoup qui, en grossissant leur fortune, ne se donneront pas une jouissance de plus ; en tout cas, ce n’est point surtout à cela qu’ils songent. Ils sont heureux quand ils font un bel inventaire, de ce dire que leur peine ardente n’est pas perdue, qu’il y a un résultat positif, palpable, que de tous les hasards, il est sorti quelque chose et que leur puissance d’action est accrue.

Jean Jaurès. Extrait de la Dépêche de Toulouse du 28 mai 1890. Et créateur du journal « l’Humanité ».

Nous connaissons tous des salopards de patrons qui sont ultra-libéraux et qui prennent leurs collaborateurs pour des esclaves...... Perso, j'ai eu la malchance d'en rencontrer un... il existe j'en ai la preuve........ Erreur, j'en ai rencontré aussi à l'Orient de Cannes, c'est un Frangin qui a su abusé d'une Frangine...... Ces exceptions sont-ils la généralité ?

Combien sont-ils en France, Oui, on peut estimer entre 10 et 15%.... d'ailleurs, c'est simple, ils sont tous dans une association appelée le MEDEF qui ont en face d'eux des associations tout aussi pourries qu'eux : CFDT, et compagnie...

D’après l’INSEE, on compte en France environ 2.3 millions de travailleurs indépendants, professions libérales, exploitants agricoles, patrons de l’industrie, du commerce et des services ou dirigeants de sociétés. Tout comme toi Thierry, tu en fais partie.

Tu vois ce n'est pas simple.

Allons plus loin. Notre pays a une longue tradition du collectivisme. Nous ne sommes pas communisme mais plutôt à gauche des gauches. Nous n’avons pas oubliez que le premier drapeau rouge fut levé en 1870 par les Communards et repris plus tard par l’URSS et décliné par la Chine et diverses dictatures prolétariennes. Nous avons besoin d'un maître, d'un roi ou d'un Président de la République, d'un évêque ou d'un Grand Maitre au GODF qui nous dise ce qu’est la Vérité, leur Vérité.... et comme des toutous ou moutons que nous sommes, bien éduqués, suivons la direction indiquée comme un seul homme, sans se poser de question...... Et hop face à cette crise, nous voilà au bord du précipice.

Je n'ai pas voulu écrire à qui je pense en particulier, les mêmes noms sont dans nos têtes. Hier je téléphonais à un Frère à Paris et lui disais ceci : "je reste persuadé que Sarkozy a fait tout ce qu'il fallait pour ne pas être élu et laisser son petit copain la gestion d’un pays qui vit trop dans le rêve de 1789," et il me répondit "je pense la même chose". Lui par rejet de Sarkozy a voté Hollande. Depuis ne lui parle plus de politique... ni d'Obédience non plus d'ailleurs.

La France est un pays du centralisme depuis Henri IV renforcée par Colbert sous Louis XIV qui a proclamé le premier "l'Etat c'est moi" et que, depuis, tous les Chefs que nous rencontrons répètent à l'envi. Le terme "Etat" a été remplacé par "Chef" sauf pour le président de la République.

Nous retrouvons tout notre système dans cette vision : tout part de Paris et tout y remonte. Toute notre administration est fondé sur ce postulat : un responsable est placé à un endroit déterminé mais particulièrement stratégique et détient l'info et, ainsi, va pouvoir la répercuter ou garder pour lui. C'est le chef des "cons" des « toutous »... car son pouvoir est la détention de SA vérité. Reprends Hall et sa dimension cachée..... Regarde la carte de la France comment sont reliées les villes entre elles. Regarde dans une administration, ou le Siège d’une entreprise, où se trouvent les bureaux des responsables. Là où se trouve un endroit stratégique, se trouve un chef qui centralise. Nous préconisons dans l’administration un management vertical, afin que l’information remonte la hiérarchie, marche par marche, échelon par échelon. Nous voulons tout contrôler, tout savoir. C’est le contrôle bureaucratique que l’on peut résumer ainsi : « la rigidité avec laquelle sont définis le contenu des tâches, les rapports entre les tâches et le réseau de relations humaines nécessaire à leur accomplissement, rendent difficiles les communications des groupes entre eux et avec l’environnement. Les difficultés qui en résultent, au lieu d’imposer une refonte du modèle, sont utilisées par les individus et les groupes pour améliorer leur position dans la lutte pour le pouvoir au sein de l’organisation. Ces comportements suscitent de nouvelles pressions pour l’impersonnalité et la centralisation car l’impersonnalité et la centralisation offrent, dans un tel système, la seule solution possible pour se débarrasser des privilèges abusifs que ces individus et ces groupes ont acquis.

Le phénomène bureaucratique se traduit par l’apparition de cercles vicieux fondés sur l’impersonnalité des agents administratifs et la centralisation des pouvoirs dans les grandes organisations. La centralisation et l’impersonnalité des règles rendent inefficace l’organisation. Cette inefficacité engendre un renforcement de la réglementation et de la centralisation ce qui augmente encore son inefficacité.

Michel Crozier présente 4 problèmes majeurs des organisations bureaucratiques :

  1. Développement des règles impersonnelles (élément clé de l’analyse de Max Weber) qui aboutit à la paralysie de l’organisation : la hiérarchie cantonnée au simple contrôle de l’application des règles est réduite à l’impuissance. Il freine toute initiative des organes d’exécution (ex le Taylorisme)

  2. Centralisation des décisions : ceux qui décident n’ont pas conscience des problèmes liés à l’exécution. Et ceux qui les connaissent n’ont pas le pouvoir de décision.

  3. Isolement de chaque niveau hiérarchique : les relations entre les différents niveaux hiérarchiques se réduisent. Chaque niveau est occupé à défendre ses propres intérêts et les objectifs finaux de l’organisation sont laissés de côté.

  4. Développement des pouvoirs parallèles dans les zones d’incertitude qui échappent à la réglementation.

Or qu’avons-nous principalement en Europe ?

L'Angleterre, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, la Belgique .... sont des pays avec des "régions" plus ou moins autonomes, non la France...... Ce n'est pas l'Allemagne la coupable ! Ce n'est pas Tocqueville le coupable c'est la France, c'est sa manière de fonctionner. Au fait as-tu lu Tocqueville ? Voilà ce qu’il dénonce dans : « la Démocratie en Amérique-1835.» : L’égoïsme naît d’un instinct aveugle ; l’individualisme procède d’un jugement erroné plutôt que d’un sentiment dépravé. Il prend sa source dans les défauts de l’esprit autant que dans les vices du cœur. L’égoïsme dessèche le germe de toutes les vertus, l’individualisme ne tarit d’abord que la source des vertus publiques. Mais à la longue, il attaque et détruit toutes les autres et va enfin s’absorber dans l’égoïsme. »

D'autre part, il y a bien longtemps maintenant, avant Mitterrand (tu sais celui qui a été décoré de la francisque par Pétain, le "parrain" de Hollande, il est le "dieu" le "maitre" à penser de notre Président qui sait parfaitement hiérarchiser les priorités) un certain Raymond Barre devant la grogne de Renault qui demandait que les voitures japonaises soient surtaxées. Notre Premier Ministre répondait, « si vous craignez la concurrence des voitures japonaise de la qualité des Nissan, augmentez la qualité de vos voitures et les français se tourneront vers les meilleures. ». Qu'a fait Renault ? Il a suivi le conseil jusqu'à aller s'approprier Nissan. Sauf qu'aujourd'hui, si j'avais des sous, je ne me payerai plus une Nissan ni d'ailleurs une Française vraiment trop cher pour la qualité des produits..... Aujourd'hui, la qualité des produits français n'est plus qu'un souvenir. Nous préférons la quantité à la qualité. N’hésites pas à faire une étude de marché, la qualité française, aujourd’hui, à de trop rare exception près, dans les produits de grandes consommations, elle bat en retraite et ainsi nous sommes en déficit dans nos échanges avec nos principaux partenaires européens et nous fermons nos usines. Logique, c’est la loi du marché. Fermons vite les frontières et bientôt nous feront concurrence à la Trabant....aller encore un effort nous demande notre sinistre – pardon – ministre Montebourg.

Vois-tu Thierry, je crois en la capacité de l'homme, dans sa créativité, dans son pouvoir à faire ceci ou cela..... mais voilà, la bureaucratie française est telle que maintenant, nous sommes au pied de la falaise près à nous précipiter dans le vide. Nous voilà au bout du rêve, il faut ouvrir les yeux, se réveiller !

La plupart des entreprises européennes - dont les espagnoles, les italiennes et aussi les allemandes - dégagent une marge de profit supérieure à 41%, les entreprises française dégagent qu’une moyenne de 28%. Le patron français a-t-il les moyens de s'en tirer ? NON il ne peut que créer du chômage encore et encore. Il ne peut plus investir ni dans la machine-outil, ni dans le personnel, il ne peut que débaucher. Même Jaurès pleurerait, pas nos Ministres, comme les députés, ils ont encore l’esprit dans le rêve d’hier. Ne viens pas me chanter le refrain des kinésistes de la gauche : nous ne sommes plus en 1929 et nous sommes dans la mondialisation. D'ailleurs même Michel Rocard affirme que s'est dépassé. Il nous reste donc à nous, de nous adapter et non à suivre le sinistre ministre Montebourg ou sa copine LE PEN sur ce terrain. Nous sommes un des pays européens les moins démocrate, Nous ne savons pas prendre nos responsabilités, nous avons peur de l'individu, de nous-même. L'individu est un patron donc un égoïste. Trop facile. Nous ne sommes pas dans la réalité.

L'Alsace devait faire qu'une seule région, les députés, maires et autres nantis politiques ont fait capoter le projet. Pourtant dans les faits, nous savons que la Bretagne ou le Pays Basque vont à la chasse aux clients en meutes. Qui freine cette évolution ? Qui, comme sous Hitler qui pointait l'index vers le coupable juif, aujourd'hui pointe l'index vers le coupable allemand ? Je n'accepte pas Thierry, trop facile.

Si on laissait un peu de liberté au Patron - tu en es un toi aussi, tu prends tes risques et en cas de pépin pas chômage - si on laissait la possibilité à ces gens entreprenants d'aller à la bagarre, d'aller proposer leurs services et leurs produits, tu crois que cela serait une aberration ? Le patron est un individu qui aime gagner et il ne le peut qu’accompagner de ses collaborateurs. Souvent il part à la bagarre sans filet de sauvetage, en cas de problème, ses collaborateurs ont droit d’aller frapper à Pôle Emploi, pas lui.

C'est vrai certains sont des voyous et agissent au détriment de leur clients et employés (Spanghéro par exemple ?) alors c'est à l'Etat de mettre en place des lignes rouges à ne pas dépasser. Ce n'est pas à l'Etat, relayé par le GODF ou l'Eglise de dire que l'argent est sale, que les patrons sont des salauds.....

Libère les énergies, libère la créativité et il y aura de l'embauche. J'admire un individu comme Niel aujourd'hui, il emploie de milliers de collaborateurs.... OK c'est un ancien du téléphone rose, et alors...... je préfère un gars comme lui qui embauche, qu'un individu comme Mélenchon qui vole de la richesse à l'Etat et qui pousse l'Etat à l'engraisser lui au détriment des ouvriers.....(Regarde ce que l’Etat et l’Europe lui paie en indemnité de politicard, il n’a jamais mis les pieds devant une machine ou passer 8 heures devant un ordinateur.)

La France a choisi le "plan plan", le fonctionnariat à outrance. Lorsque les fonctionnaires travaillent avec une obligation de moyen, le secteur privé travaille avec une obligation de résultat. Il est certain que ces fonctionnaires ne sont pas actuellement en phase. Ce qui explique d'ailleurs le nombre de suicides (la poste, Orange, Renault et maintenant la police).

Tu me parles de la police. Elle manque de moyens d'une part et n'ont pas l'appui de leur hiérarchie. Va discuter avec eux, entends-les... L'Education nationale : la belle rigolade, le mammouth est à dégraisser. Non Thierry, lorsque j'étais petit, nous étions plus de 35 voire 40 par classe. Au ministère aucun fonctionnaire n'est capable de te dire combien il y a de professeurs en France.... Sais-tu que certains sont rémunérés par l'Education et sont déplacés dans des structures qui n'ont rien à voir avec l'Education nationale ? Il me semble même que certains sont dans des Mairies, des syndicats, des associations ici ou là…En plus, question qualité des cours..... Pourquoi les écoles privées refusent autant de monde et que certaines qui affichent leur orientation catholique reçoivent des petits d’autres religions ? Oui il y a des profs exceptionnels, ...... ce n’est pas la majorité, là aussi c'est un fait. T'es-tu demandé où se trouve la place de la France dans le classement PISA ? Tu devrais, c'est éclairant surtout lorsque l'on sait qui est devant nous.

Nous sommes dans une drôle de galère et l'Europe peut être notre salut. L'Allemagne n'a rien à cirer (pour reprendre le terme d’un ancien 1er ministre) de nous, l'Europe peut se faire sans nous. Les perdants, en cas de dislocation de la zone Euro, sera la France, non l'Allemagne, non les pays qui sont capable de se prendre en main. L’Espagne est actuellement en train de nous rattraper, oui mon bon. Son dynamisme est nettement supérieur à nous. Nous sommes le premier partenaire de l'Allemagne c'est vrai et l'Allemagne vend aussi dans le monde entier..... Où en est notre commerce extérieur depuis ce début du millénaire ? Qui a fait le bon choix ? L’Allemagne ou la France ? Nous avons fait le mauvais choix en 2000/2002 c'est à nous Français d'en prendre conscience, non à la France de taper sur l'Allemagne qui a fait le même choix que l'Europe du Nord que le Canada et combien d'autres pays. C’est vrai, notre importation d’énergie nous revient cher malgré le nucléaire. Alors pourquoi n’accélérons pas l’exploitation du gaz de schiste ? Ayons le courage de nous regarder dans la glace et alors peut être que nous libérerons en nous de la créativité.... Pour l'instant nous sommes un pays de perdant et nous ne l'acceptons pas. Nous ne voulons pas en prendre conscience, nous refusons de nous lever et préférons encore rester dans notre rêve de la nuit.

Je viens de terminer la réécriture du cours de terminal ES, si tu es intéressé je te le ferais parvenir. Selon les chapitres, tu auras les derniers documents sur le chômage, sur les revenus, sur.. sur.. sur..... et surtout tu n’appuieras plus la position et la parole du G.*. C.*. pardon du Grand .*. Couillon pardon Maitre.*. qui dit avoir la sainte Vérité puisque comme Mélenchon ou Mitterrand l'avaient ou leur vassal comme Hollande qui dit avoir sa boite à outils.

Nous avons le choix :

  1. Soit nous imaginons une pensée, une idée, nous l’exprimons, nous l’étudions, nous la concrétisons avec des résultats partagés par tous les intervenants, nous choisissons la voie de l’adhocratie et nous nous retroussons les manches et allons au charbon avec nos partenaires européens.

  2. Soit nous disons c'est la faute à l'autre si nous sommes comme cela et restons les bras croisés en attendant de mourir. En d'autres mots : nous reprenons la méthode Hitler (c'est la faute de l'autre) comme nous l'indique LE PEN, les Mélenchon et autres imbéciles

Maintenant regardons de plus près ce qui se passe en France :

Quelques privilégiés :

  • Les aiguilleurs du ciel ne travaillent que 32 heures par semaines et ont 97 jours de congés annuels soit 5 semaines de plus que leurs collègues européens. Je ne connais pas le salaire.

  • Les ambassadeurs thématiques : créés par Jacques Chirac en 98 pour caser "les copains politiques". Ils sont chargés de promouvoir ...... la cohésion sociale par exemple...... je ne connais pas le nombre.

  • Les fonctionnaires de sous-préfectures : ils sont 5580 fonctionnaires et empochent près de 7000 € brut en fin de carrière.... Et ont du mal à trouver du travail depuis que des prérogatives leur ont été retirées comme la délivrance de titres réglementaires.... et autres, transférées aux collectivités locales..., ils ne leur restent plus qu'à se tourner les pouces ou s'intéresser à l'origami....

  • Les dockers : ils travaillent 12 h effectives par semaine pour un salaire correcte (environ 4500 € par mois grâce aux primes) Merci la CGT. et partent à la retraite deux ans plus tôt que les travailleurs et travailleuses à cause de la pénibilité du travail.

  • Les agents de la ville de Paris : 57000 agents sont les rois de l'absentéisme avec un taux de 11%.. tout en étant payés plein pot.

Maintenant regardons quelques anomalies non dénoncées :

Les congés record en nombre de jours par an :

  • Les cadres fonctionnaires : 44 jours

  • Les agents de la fonction publique : 43 jours

  • les cadres du privé 40 jours

  • ouvriers qualifiés 34 jours

  • ouvriers non qualifiés 28 jours

La durée d'heures annuelle légale en France est de 1607 heures. C’est à ma connaissance, la durée la plus basse du monde.Voyons maintenant combien travaillent moins ?

  • Les cadres techniques de la sécurité sociale 1430 h

  • les aides médicales 1420 h

  • les agents de l'Education 1410 h

  • les techniciens de la sécurité sociale 1380 h

  • Agents de l'Ecole primaire 1340 h

Qui travaillent le plus ?

  • Cadres hôteliers et restauration 2190 h

  • Médecins hospitaliers 2180 h

  • Cadres supérieurs 2130 H

  • cadres moyens 2100 h

  • Gendarmes (grades en dessous de celui d'Adjudant) 2080 h

Nombre d'heures travaillées par habitant - soit le nombre d'heures produites divisées par le nombre d'habitant de ce pays en âge de travailler :

  • France 622 h

  • Allemagne 700 h

  • Pays scandinaves 800 h

  • Coré du Sud 1000 h

Ceci expliquant le faible niveau de vie des Français : Voilà ce que dit le Conseil Economique et Sociale :"Sauf écart considérable de productivité horaire, le revenu par habitant d'un pays où en moyenne l'on travaille moins qu'ailleurs y sera plus faible. Ainsi le revenu par habitant est en France inférieur de 30% à celui des USA à cause d'une moindre utilisation de la main d'œuvre.

Pourcentage de la population en âge de travailler - de 16 à 64 ans - est le plus bas du monde (statistique de 2010):

  • France 63.8%

  • Allemagne 71.1%

  • Pays- Bas 74.7%

Source INSEE.

Maintenant un roi fainéant :

Mélanchon député européen : Il est parmi les moins assidus et les moins productifs. Il est placé 732° sur 751 élus en termes de présence selon le classement réalisé sur la plateforme Vote Watch Europe et n'a JAMAIS rédigé aucun rapport.

En 1936, Hitler est au Pouvoir et comme l'Allemagne a des difficultés il décrète que c'est la faute des Juifs.

En 2013, la Gauche est au Pouvoir et comme la France a des difficultés, elle décrète que c'est la faute des Allemands.

Ce n'est pas Mélenchon ce Grand Frère du GODF qui va me contredire.

Partager cet article

Repost 0
louis.peyé.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Clovis Simard 16/05/2013 20:23

La FRANCE DÉCLINE ? Oui !(Les causes sont internes)(Fermaton.over-blog.com)

Présentation

  • : Le blog de louis.peye.over-blog.com
  • : Réflexions qui suis-je ? où vais-je ? pourquoi ?
  • Contact

Recherche

Liens