Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 14:04

 

 

LE SAVOIR et les INSTITUTIONNELS

 

  Le chômage est si profond qu’il atteint toutes les cohues socio-économiques de la population. La crise est si enracinée qu’elle dépend, pour son éradication, de l’évolution culturelle et économique de tous les partenaires économiques et Politiques de la France, si ce n’est de l’Europe : pays riches mais aussi pays du Tiers monde en voie de développement.

 

  Au début des « 30 glorieuses », la création de l’A N P E tenait de la mesure symbolique. Aujourd’hui, alors que toutes les Administrations indépendamment les unes des autres cherchent des solutions, force est de constater que toutes doivent s’allier à une stratégie commune et apporter, sur le terrain, des solutions adaptées à chaque cas.

 

  Paradoxalement, c’est d’une approche GLOBALE que viendront les solutions adaptées. Il nous faut une mobilisation de :

·      l’Etat au travers des différents Ministères

·      de la Région

·      du Département

·      de la Ville (et des communes environnantes)

 

Mais aussi

·      des entreprises, de toutes les entreprises et leurs représentants (Union Patronales, Syndicats professionnels, les Chambres des métiers, les Chambres consulaires)

·      des Associations intermédiaires

·      des Régies de Quartiers.....

 

Enfin

·      création d’un comité de coordination composé des représentants des différents services précités, associés à la résolution du problème des banlieues sous la Présidence du Préfet ou du Commissaire Départemental à l’Emploi.

 

Nous savons au SAVOIR, par notre présence sur le terrain, notre implication auprès des demandeurs d’emploi et, surtout, par l’expérience de l’accompagnement de certains sur le chemin de l’insertion économique, que ces derniers sont devant des règlements incompréhensibles pour eux, qu’il leur est impossibles de matérialiser un projet (si tant est qu’il en ait un), qu’il leur plus facile de mendier un emploi ou effectuer « une gâche au noire » et profiter du système.

 

Nous souhaitons que le participant qui est là parce qu’il va avoir l’espérance, puisse tout faire pour s’insérer, entraîner dans son sillage un maximum de connaissance dans son cas, ait la sécurité psychologique pour aller jusqu’au bout de leur entreprise d’insertion professionnelle.

 

Nous souhaitons que les demandeurs d’emploi arrivant chez nous, ressente le soutien sans réserve de la Société, de la Collectivité, quelque soient les problèmes auxquels il faisait front jusqu’alors :

·      santé

·      familial

·      logement

·      financier ou autres

il est pris en charge

 

En contre partie, il s’engage à s’insérer et à devenir autonome quitte à changer de région si le métier l’appelle ailleurs.

 

Ce cahier des charges entraîne une organisation centrée sur l’insertion. SAVOIR a le même but que le demandeur d’emploi : son insertion, son autonomie économique.

 

Nous devons travailler en symbiose, se qui rend implicite :

·      de laisser à l’extérieur nos problèmes de bienséance : quel est notre but ?

·      de nous concentrer sur l’émergence de solutions

·      de concrétiser un maximum de réalisations

Partager cet article

Repost 0
louis.peye.over-blog.com - dans sociologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de louis.peye.over-blog.com
  • : Réflexions qui suis-je ? où vais-je ? pourquoi ?
  • Contact

Recherche

Liens