Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 12:33

Préambule

 

 

Dans les banlieues de nos cités, les jeunes, les sans emploi sont les plus fragiles, les plus démunis face au chômage, à la délinquance, à la drogue. Il existe dans cette population un certain nombre capable d’offrir des compétences, des aptitudes, de l’expérience et qui sont prêt à s’investir pour s’en sortir.

·      Les jeunes face au vandalisme, surtout lorsque des jeunes sans activités et sans espérances de nos banlieues sont impliqués dans des incidents ou des manifestations.

 

·      Les retraités de fait, à 49 ans voire plus jeunes pour certains, pour cause de chômage.  ( Voir le rapport de la CNAV de 1993)

Si ce dernier devient allocataire du R M I, sursoyant ainsi à l’ultime déchéance, s’il effectue un C E S ou un stage, perd les avantages du R M I entraînant de fait la perte de la couverture sociale à 100 %, et entraînant le paiement d’impôts et taxes.

 

Sur le plan psychologique, les dégâts sont importants, ce dernier apprend à devenir un demandeur de subsides sociales et, ainsi, s’éloigne de la réinsertion par l’économie

 

Notre défi est d’ordre personnel face à nous même, face à la Société. Si aujourd’hui notre égoïsme, notre frilosité incitent à trouver des excuses fallacieuses pour masquer notre désarroi économique passager( ?), l’inéluctable nous pousse à nous engager vers la responsabilité de chacun vis à vis de tous.

Personne n’a de solution toute faite, nous devons pourtant explorer les pistes potentielles, certaines existent déjà qui peuvent favoriser l’insertion des sans emploi.

L’Homme est fait pour créer. Son besoin d’expression est légitime, sa non extériorisation destructrice.

 

Il est inqualifiable d’accepter qu’une importante partie de la population, des femmes et des hommes de demain, les futurs parents de notre devenir, retourne à l’état animal, rejetant la Civilisation. Il serait criminel de ne pas leur donner leur ultime chance d’insertion professionnelle réussie.

Il faut créer un cadre où ces publics, en risque de perdition, puissent retrouver leur espérance, c’est à dire aller au-delà du sport ou du bénévolat, vers l’insertion professionnelle réussie.

·      Nous analyserons le contexte dans lequel vit la jeunesse d’aujourd’hui.

·      Nous exposerons quelques réflexions et conceptions pour élaborer un travail d’équipe constructif acceptable pour et par ces victimes et la collectivité pour la réussite de leur insertion professionnelle.

·      Nous proposerons quelques idées à développer susceptible d’amorcer la créativité individuelle de certaines personnalités choisies à mener à bien leurs décisions selon des critères de compétences et aptitudes innées ou acquises.

 

Aujourd’hui, devant l’ampleur des dommages, le social et l’économie, hier s’ignorant, doivent s’accorder. Toute notre action vise à ce que le Demandeur d’Emploi, s’insère dans l’économie et y participe en devenant un offreur de services.

Partager cet article

Repost 0
louis.peye.over-blog.com - dans sociologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de louis.peye.over-blog.com
  • : Réflexions qui suis-je ? où vais-je ? pourquoi ?
  • Contact

Recherche

Liens