Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 13:55

 

Il y a deux façons d’envisager la réponse.

La première, celle qui est mise en avant afin d’appâter le cherchant est de lui dire :

Tous les êtres humains sont Frères. Nous avons une origine commune. Cette origine est sacrée. Nous devons nous RE-connaître afin de comprendre d’où nous venons, vers où nous allons et pourquoi. Ce questionnement permanent amène l’homme à l’humilité et à la Tolérance, au respect de l’autre et de sa liberté de pensée.

Lorsque le Profane est initié, il change d’espace. Il vient d’ouvrir une porte et celle-ci s’ouvre sur une autre dimension. En avait-il conscience ? Ou est-ce la découverte ? Qu’importe. Il vient de prendre conscience qu’il est sur son chemin de Compostelle et qu’il n’est pas seul sur la route. Il prend aussi conscience que ce chemin est personnel, et comme tous les chemins, il comporte des aléas, des trous, des flaques d’eau ; le danger rôde. Ne dit-on pas que chaque humain a une petite lampe qui éclaire le passé et qu’aucune lampe n’éclaire sa route devant ? Qu’est-ce que ce danger ? Il est surtout sa manière d’envisager l’obstacle. Cette réaction à celui-ci peut avoir des conséquences plus ou moins importantes. Il apprend donc à s’élever et, ce, avec le concours de ses Frères et Sœurs.

La méthodologie est basée sur ce que nous ont laissé les Compagnons bâtisseurs qui érigeaient les Cathédrales. Lorsque l’Apprenti regarde cette ode au Grand Architecte De l’Univers, il s’aperçoit que  les pierres qui la composent sont différentes les unes des autres. Il prend conscience alors que c’est cette différence-là qui, mise dans un ordre parfait, fait la beauté et la majesté de l’édifice. Cette construction n’est pas le fait du hasard, cet ordonnancement est pensé, activé selon la Canne du Maître d’œuvre, et il est aujourd’hui devenu le Rite (différent selon les Maîtres qui l’ont mis en pratique) et l’érection du monument la conséquence de ce travail en commun.

L’Apprenti prend alors conscience qu’il a un travail personnel à effectuer : dégrossir sa pierre brute, travailler sa propre pierre. C’est la première étape. Il apprend à Connaître son individualité et à répondre au « qui-suis-je ». Il découvre ce qu’est le V.I.T.R.I.O.L.

Ensuite, c’est la seconde étape : il apprend à ajuster sa propre pierre avec celle des autres en fonction de l’individualité de chacun. Cette pierre, cette individualité, n’est pas faite pour rester seule, elle est appelée à devenir efficiente en s’adaptant et en complétant les autres. Il apprend à croiser les compétences et les synergies, les aptitudes afin de créer un monde fraternel que symbolise la Cathédrale. Le Compagnon OSE ÊTRE ce qu’il est, avec les autres.

Arrive alors la troisième étape. Lorsque l’on regarde les personnages, les dimensions, l’orientation, les volumes, les symboles et bien d’autres choses, toute la Cathédrale parle, évoque, traduit, enseigne à celui qui l’observe. La Cathédrale,  n’est pas muette, elle vit. Elle trouve un écho. Echo à quoi ? Elle est là, apparemment silencieuse mais combien audible à celui qui écoute en silence. Par sa simple présence, ce qu’elle est, elle agit sur son entourage. Elle est initiatrice d’un mouvement. Celui, qui est là à l’observer, aspire à devenir membre de cette Fraternité constructive et positive.

Et puis existe aussi une seconde réponse.

L’homme EST un animal. Comme tel, il agit. C’est un mammifère de la famille des Primates. C’est un Singe nu.

Celles et ceux qui ont été dans des zoos, ceux qui ont regardé des séries animalières, ceux qui se sont documentés dans des livres, tous savent que les mammifères, donc les Primates vivent en communauté structurée sous la houlette du Chef, en général le plus fort et aussi le plus rusé donc le plus  intelligent en théorie. Il impose sa loi. Cette communauté répond à la loi de la Pyramide de Maslow. Tout primate éprouve des besoins :

- physiologiques (manger, boire, dormir, se reproduire),

- de sécurité  (être en groupe rend plus fort, n’est-ce pas ce que disent les associations syndicales ?, etc),

- d’appartenance (les groupes de primates se font la guerre dont les mobiles sont identiques à ceux des hommes ; entre clans de gorilles, ou de chimpanzés ou de macaques, ne serait-ce que pour s’approprier les femelles de l’autre groupe ou un territoire plus nourricier, ou parce que les mœurs diffèrent).

Chez les primates les plus évolués, ce sont les besoins de reconnaissance qui sont les plus prégnants. Ce besoin est si impérieux chez certains que sans lui, ce primate n’existerait pas. Ah ce besoin qui en appelle à l’ego. Chez le primate il s’exprime par : « MOI JE… suis ce que toi tu n’es pas » et donc je suis celui qui… (Regardez dans ce groupe de singes, celui-ci qui guigne la place du chef, car celui-ci copule avec la plupart des femelles, il impose la loi et l’organisation du groupe et les petits trafics du clan. Il va donc trouver tout ce qui va lui permettre de prendre le sceptre, toutes les petites combines, les trafics entre amis, les alliances… tout est bon pour prendre la place si convoitée. Le groupe est organisé, chacun a une place que souvent un autre convoite car chaque fonction offre des prébendes. Ce que l’on constate chez les primates, (cf « l’animal est-il une personne de Yves Christen – ISBN 9 782081 265950), on retrouve l’identique chez l’Homo Sapiens Sapiens.

Comme on le constate, l’une ou l’autre réponse tourne autour de l’organisation du groupe, du clan, que l’impétrant va trouver en se préparant à l’Initiation. Il ne sait absolument pas celle qu’il va trouver. Lorsqu’il est reçu la première fois en Loge, il est questionné sur la qualité de sa motivation et il a les yeux bandés. De toute façon il aspire à avoir une réponse positive. Il est persuadé et il ambitionne, en principe, de vivre ce que la rencontre avec un Maitre Maçon lui a fait entrevoir et auquel il adhère. Mais cet aspirant à l’ésotérisme a-t-il rencontré le bon Maître ? Ce Maître va, en principe, le conduire où il pense être le meilleur pour son filleul, c’est-à-dire ce que lui EST.

Alors, ce futur cherchant va-t-il suivre ce que lui donne la première réponse ou va-t-il suivre ce que lui donne la seconde réponse ?

Voilà ce qui illustre la seconde réponse corroborée par la presse sérieuse.

Les affaires pullulent dans les Respectables Loges où s’illustre la seconde réponse :

-      Dans les Bouches du Rhône, nous avons les affaires Guérini (dont l'un des frères est incarcéré et l'autre remercie d'être sous la protection de la loi qui protège les élus du Peuple)

-      dans le Nord, le bastion de « Sainte » Martine Aubry, nous avons l'affaire Dalongeville dont Marine Le Pen a failli remplacer le maire susnommé pour blanchiment d'argent. Les policiers ont découvert 13 000 € en coupures de 100 et 500 €. Dalongeville, ancien prof d'Histoire Géo et ancien maire, est incarcéré. Ce qui est particulièrement préjudiciable car ce Monsieur a été initié au Grand Orient de France et que son Parrain est Pierre Darchicourt (ancien maire). Or d'après les révélations du Frère repenti (dans "Rose Mafia" éditon Jacob Duvernet dans toutes les bonnes livrairies) nous apprenons qu'il y a une collusion d'intérêt entre Frères, entreprises locales et Parti Socialiste.

D'autres grands pontes et barons locaux sont cités : Jean Pierre Kucheida, député maire de Liévin, Daniel Percheron Président du Conseil régional du Nord pas de Calais, Jacques Mellick, ancien député maire de Béthune.

Tout ce petit monde travaille en autarcie, où la concurrence réelle ne fonctionne pas entre les entreprises. On retrouve la confusion entre intérêt personnel et intérêt général. L'argent occulte sert entre autres, comme par exemple la "Soginorpa" gestionnaire des 62000 logements miniers du Pas de Calais, à rémunérer des emplois fictifs pour récompenser les copains et s'assurer de leur silence et leur soumission. Cet argent sert aussi à payer les cotisations des encartés PS qui sont en difficulté.

Cet établissement public régional est une arme super puissante à maintenir les privilèges en place puisqu'elle est le fournisseur de prébendes en attribuant à qui elle le désire logements, maisons individuelles et autres... C'est du clientélisme à l'état pur. « Je te donne cela et en échange..... en toute fraternité bien entendu. »

Les entreprises sollicitées n'oublient jamais l'enveloppe de remerciement au Parti - dixit le Maire inculpé qui jure que l'on ne l'y reprendra plus à la Politique - avec un grand P - ou à la Fraternité des Frères du GODF.

Les casseroles commencent à faire pas mal de bruit. D'autres attendent seulement d'éclater au grand jour.

Je passe sur les frasques de notre DSK national (dont encore quelques Frères en mal de firmament ont été cités), ex futur Président de la République déclaré .....

Pourquoi Martine ne dit rien. Mieux elle dément ca-té-go-ri-que-ment. Tout comme Pierre Darchicourt dément que dans sa Respectueuse Loge au Grand Orient « il n'y avait pas de chef d'entreprise ».

Puisqu'il le dit...

Lors du Congrès international sur la biologie humaine et les origines de l’homme, en Afrique du Sud, en 1998, Elizabeth Watson, de l’Institut des biosciences moléculaires de l’Université Massey en Nouvelle Zélande, affirma que l’Homme et le Chimpanzé sont frères. Tous les orateurs présents et tous les spécialistes de la question ont conclu dans le même sens : il faut inclure le chimpanzé dans le genre Homo. Il faut convenir que génétiquement, biologiquement, et au point de vue intelligence et sentiments le chimpanzé, de par son comportement, est très similaire à l’homme et inversement.

Qu'en dit notre Grand Maitre, Guy Arcizet, du Grand Orient de France ?

Il devient impérieux de se poser cette question : « Qu’est ce qui diffère le Franc Maçon, héritier des Compagnons bâtisseurs de Cathédrales, d’un Frère Franc Maçon au GODF et du Frère commun qu’est le Chimpanzé ? »

Toi, ami lecteur qui souhaite frapper à la Porte du Temple, sais-tu ce que tu vas y trouver ? Interroge-toi sur ce à quoi tu aspires et laisse-toi conduire par ta petite voix intérieure, elle te mènera. Cependant n’oublie jamais que tu es le seul juge de tes pensées, le seul juge de tes sentiments, le seul juge de tes actes et le premier responsable de leurs conséquences.

Faut-il prendre pour critère de sélection ce qui est Bien ou Mal, ou ce qui est Bon ou Mauvais pour soi et les autres ?  

Lorsque l’Homo regarde derrière les barreaux d’une cage, le fait-il de l’intérieur ou de l’extérieur de la cage ?

 Ta réponse t’appartient.

 

Partager cet article

Repost 0
louis.peyé.over-blog.com - dans sociologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de louis.peye.over-blog.com
  • : Réflexions qui suis-je ? où vais-je ? pourquoi ?
  • Contact

Recherche

Liens