Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 12:26

 

 

 

Garsende de Sabran

Abbesse de la Celle

Abbaye de la CelleLD1052pt-1-.jpg

83069 La Celle

                                  au                                                                                                                         Grand Maître du G.*.O.*.D.*.F.*.

                                        Représentant Zeus

                                        Le C.*. de l’0.*.

                                        Représentant la douce Sélène

                                        Rue Cadet

                                        75009 Paris

 

Messieurs,

Coucou ! Bonjour, c’est moi, GARSENDE DE SABRAN,

Abbesse de la Celle depuis le 13ème siècle,

Je tiens à vous remerciez de l’attitude que vous avez eu à mon égard.

En effet, dans cette Abbaye, lieu privilégié de par sa situation géographique, je suis isolée et quand des FF.*. me rendent visite j’en suis ravie, vous le savez bien.

Lors de votre tenue, j’ai écouté d’une oreille discrète mais avec beaucoup d’attention votre Morceau d’Architecture sur le « Dieu des Maçons ».

J’ai appris également qu’un jubilé maçonnique devait avoir lieu prochainement, vous féliciterez de ma part les recipendus.

Le 15 mai 5995, vous fêterez votre nième anniversaire d’«Hombre Picador». Vous serait-il possible de m’expédier une carte d’invitation et peut-être qu’à l’issue de cette Tenue, si vous le souhaitez, je formulerai ma demande dans votre Ordre.

Lors de la réunion du Conseil d’Administration de l’association Marseillaise, votre F.*. ORATEUR a eu une pensée particulière pour moi.

Vous trouverez ci-joint mon C.V. ainsi que ma press book. Vous noterez, en substance, le choix de mes décors dont les couleurs correspondent aux vôtres.

Dans l’attente d’une réponse favorable de votre part, je vous prie d’agréer Monsieur le Président du GODF, l’expression de ma considération distinguée.

 

Garsende de Sabran





GARSENDE de SABRAN LD1057pt-1-.jpg

Née le 25 mai 1358 à Cogolin

Abbaye de la Celle

e-mail : gdes.j.y.bese @yahoo.fr

 

 

Formation :

Maîtresse des Novices

Première Couvreuse

Deuxième portiere

Institut Technologique et Pratique de la Turlute

Sur l’A-T (ancien teste) et le N-T

 

Thèse sur le Triangle

Le Triangle formé avec le 69 et l’hypoté-nus

dans son petit cône, i.e la longueur de √(69²+529=698)

qui est la longueur approchée de la √….. la Voûte

mais cette hypoté-nus possède une autre propriété que je suis incapable d’analyser à ce jour, mais dont l’explication et la démonstration ne doivent pas être à la portée d’une novice.

 

Cette hypoté-nus pénètre le Triangle dans lequel s’inscrit

 

l’Etoile Flamboyante. La pointe supérieure de cette

étoile est le point qui est précisément un des points

 

 culminants du cintrage de la Voûte dont le centre de

l’arc du cercle forme la demi-lune opposée à celle-ci.

 

Ainsi l’Homme - l’Initié – en son essence se trouve incorporé

dans l’harmonie générale et dans la représentation

spirituelle que l’on donne à l’Abbese de la Celle.

 

LC7516pt-1-.jpg

 

 

On comprend pourquoi depuis l’époque vous parlez

 

de l’Abbaise comme moyen d’action

dans le sens d’une initiation directe, de la façon la plus

naturelle qui n’a de cesse d’être, en vain, un jargon

 

 

 

 

LD3076pt-1--copie-2.jpg

Expérience professionnelle :

Stage de langue à Co Go Lin

 

 

 

Etudes musicales

 

Solution du problème harmo-nique de la Langue

Ni majeur, ni mineur : langue du mode Grégorien

Basée sur le R.E.A.A. et les bonnes notes proviennent du R.E.R.

 

L’intervalle du RE-DO émis par la fondamentale RE

De l’OCTAVE, est couronné de sons sacrés, de telles sortes que si on aligne tous les rapports harmo-niques de cette gamme on obtient la série suivante :

1-2-3 + 4 = 18-22-28 = 33

SOL-LA FA SOL DO RE  LA DO RE FA 50845Rpt-1-.jpg

 

  

Certes la place du DO est assez inhabituelle

Et ne semble jamais être employée dans le chant, mais toutefois, cela pourrait donner ceci :

 

Quand moi j’avance, toi tu recule,

Comment veux-tu, comment veux-tu

Que je, que je…. T’ALLIGNE…

 

 

Avec mention « très bien »

 

 

Nos SS  venant frapper à la Porte du Temple du GODF, ainsi que nos TCFF trouveront tous les accessoires souhaités sur le site : www.charmefou.com

Au 14éme Siècle, Garsende de Sabran, Abbesse de la Celle , a œuvré pour la naissance des Etats de Provence, avec un grand sens de l’humain.

Dans son sarcophage, taillé dans un monolithe de marbre et sculpté sur deux de ses côtés, représentant la défunte accueillie par le Christ et les deux Apôtres Pierre et Jean et représentée par les Archanges Gabriel et Raphaël, Michel et Muriel, GARSENDE de Sabran se trouve à nouveau dans son lieu d’origine.

L’auteur aura donc une pensée particulière pour GARSENDE de SABRAN.

Mais qui est cette personnalité ?

J’ai évoqué le Rite Ecossais qui travaille avec le symbolisme.

Il existe aussi le Rite dit « Groussier » où nos FF .*. travaillent surtout sur des sujets sociétaux. On discute mais entre le dire et le faire il y a une marge. Par exemple on parle d’Humanisme que l’on confond avec socialisme. Il existe plusieurs sortes de socialisme, celui qui est pratiqué dans le nord de l’Europe, pragmatique et favorable au plus grand nombre où l’humain est pris en compte dans son individualité, est très peu commenté. Le socialisme qui a la « côte » des FF.*. est celui utilisé par Georgios Papandréou avant la Crise de 2010. Ah la belle époque ! Actuellement, depuis la crise du Dollar et de l’économie mondiale en pleine tempête, on entend que des bruits semblables à « réduction », «récessions», «rigueurs», hum il faut changer de registre. Alors, nos FF .*. qui travaillent au Rite Français préfèrent prendre modèle sur le culte de la personnalité tant vénéré dans les pays à culture musulmane –Tunisie, Egypte, Syrie etc, etc. ou encore à Cuba, voire en Corée du Nord qui met en avant le culte de la personnalité. Là aussi ces modèles passent de mode, soit, mais pas dans l'Obédience, il faut toujours un Véné, un Conseiller de l'Ordre, un Grand Maître qui donne le "la".

Et donc, lorsque l’on travaille sur le « moi-je » et le paraître, il faut être accompagné de beaux atours. Voilà enfin une bonne idée. Nos FF.*. connaissent bien GARSENDE de SABRAN, ils sont toujours à la recherche de faits historiques particulièrement lumineux dans les bibliothèques….  Notre Abbesse le sait aussi et trouve là le moyen de remettre au goût du jour les vénérations anciennes : chacun ayant sa chacune en toute Fraternité.

Ne resserre-t-on pas la communauté des FF.*. lorsque, enfin, tous boivent dans le Calice, ce Saint Graal accompagné de sa lance de Longin ? Cette lance symbolise-t-elle pas l’épée flamboyante, le sceptre, le phallus ? Non, on ne peut être complet en oubliant la moitié du monde, entendons-nous, sur les Parvis !

Et puis, entre-nous, n’est-ce-pas le meilleur moyen et le plus efficace d’augmenter le nombre de FF.*. sur nos Colonnes ?

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
louis.peyé.over-blog.com - dans Franc- maçonnerie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de louis.peye.over-blog.com
  • : Réflexions qui suis-je ? où vais-je ? pourquoi ?
  • Contact

Recherche

Liens