Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 15:20

Voir recherche d'emploi 1 ; ce document en est la suite directe

 

6.2. Le plan de la lettre

·        En réponse à une petite annonce

  •  
    • Référence à l’annonce,
    • Votre intérêt pour cet emploi, ce que vous pouvez apporter en termes de solution pour l’employeur.
    • Analysez les points forts de l’offre d’emploi en sachant pertinemment que de toute façon vous n’êtes pas le candidat qui répond à 100 % à tous leurs vœux plus à 100 % des vœux non exprimés dans celles-ci. Si vous êtes à plus de 60% dans tous les cadres, vous êtes certainement aussi à plus de 80% sur certains exprimés, alors foncer !
    • Ouverture sur un rendez vous.
    • Proscrire le terme « dans l’attente de » vous n’êtes pas pressé. (voir lettre spontanée)

·        En réponse à une candidature spontannée

  •  
    • Introduction directe –
    • « je ….», « vous…. », « nous….. »
    • Exemple :
    • La notoriété de votre entreprise (Société, Structure, etc.), ainsi que le besoin d’évoluer dans ma fonction sont les motifs de mon courrier.

Je souhaite vous rencontrer afin de vous apporter, hormis mon expérience (mes compétences et aptitudes…) – voir mon C.V.joint – un certain nombre d’éléments qui vous permettront lors de notre entretien de créer ou d’envisager la création d’un poste correspondant à mon profil.

Vous souhaitant bonne réception,

Veuillez croire, M………………, à mes sentiments les meilleurs.

 

Ou mettez les compétences qui intéressent l’entreprise en avant.

 

La lettre est à l’intention du la personne qui est responsable de la Direction des Ressources humaines : « Monsieur Dupont

                                      Directeur des Ressources Humaines

                                      Société Trucmuch

                                         255 Avenue de Turenne

                                          06 999 Tataouine

Vous n’avez pas à joindre un timbre pour la réponse. N’oubliez pas que vous OFFREZ vos talents pour solutionner une problématique interne et que l’Entreprise à besoin de vous, elle est demandeur. Par conséquent vous vous devez d’être performant.

 

7 – Rédaction du Curriculum Vitae

Si la lettre de motivation donne une indication sur votre imaginaire, votre créativité, la CV lui donne une indication sur votre manière d’envisager le traitement de la résolution de problématique. Allez vous traiter votre CV  en indiquant tout ce que vous savez faire en débutant par le plus récents ? Allez vous traiter les points forts qui intéressent particulièrement l’Entreprise et le reste plus vaguement ? Sur le Web, vous trouverez plusieurs modèles de CV. N’oubliez pas que le choix des termes, de la police, d’une bordure en couleur ou pas ont leur importance. N’oubliez pas de mettre une accroche en en-tête. Il est nécessaire de retenir l'attention du lecteur. Parfois, ils n'ont que quelques minutes pour classer votre lettre sur une des trois piles : oui, possible, classement verticale. Les "oui" seront étudiés ultérieurement avec plus d'attention et seront susceptible de déclencher l'entretien souhaité.

 

7.1. Les 4 points à réussir

  • Définissez votre cible : A qui vous adressez votre CV ? un juriste n’a pas le même langage qu’un architecte, un économiste ou un professionnel de la psychologie sociale. De même qu’un artisan n’a pas la même vision qu’un chef d’entreprise de 500 salariés ou celui d’une multinationale. Chaque interlocuteur est différent et donc votre approche doit être différenciée. D’où l’importance de faire plusieurs CV en l’adaptant à votre « cible »
  • Soignez la forme : Votre CV doit « sortir du lot », se rendre visible,    court – 2 pages maximum – concis, mots clés, bien ordonnancé, sans aucune faute. Plus de deux fautes dans un CV peut être un motif de classement vertical.
  • Clarifiez votre objectif : Vous savez ce que vous voulez, ce que vous recherchez, exprimez-le. Mettez en parallèle vos talents et ceux recherchés par l’Entreprise. Vous répondez à sa demande.
  • Testez votre CV auprès de vos amis et demandez ce qu’ils ressentent à la vue de votre CV.

 

Rappel, un CV doit être :

1. Court – 2 pages recto uniquement.

2. Clair – se lit facilement et les mots clés accrochent.

3. Précis – chiffrez, quantifiez si c’est possible.

4. Cohérence entre date, fonction, poste.

5. Suscite la curiosité, donne envie de vous contacter. N’oublier pas que la lettre de motivation + votre CV ont comme objectif de décrocher un entretien.

 

7.2. Les rubriques du CV à traiter et qu’importe le modèle que vous choisissez :

·        Informations signalétiques

1.       Prénom et Nom – adresse, numéros de téléphone, adresse e-mail.

2.     la photo à droite si vous convoitez une fonction ayant un rapport avec le public.

3.     Indiquez si vous êtes mobile (voiture)

Si vous commencez votre vie active, commencez par indiquer votre Formation en mettant en bas l’année de votre premier diplôme et terminer par le plus récent.

Si vous avez déjà exercé des activités professionnelles, indiquez le plus récent, c'est lui qui va permettre au lecteur d'évaluer vos connaissances et les autres fonctions et postes occupés indiqueront votre évolution professionnelle.

·        Formation

1.       Diplômes obtenus, date, mention, sans oulbier les Ecoles, et l'endroit.

2.     Stages de formation et qualification; ici de même, où et chez qui. 

3.     Langues en précisant votre niveau de compréhension, pour chacune d'elle. 

 

·        Expérience professionnelle

1.       Pour chacune : dates début et fin. Mettre en valeur, quantifiez l’expérience, résultats obtenus. Indiquez le nom de l’Entreprise, activité, taille, lieu.

2.     Ordre chronologique : Commencer par la plus ancienne expérience pour terminer par la plus récente. Cela permet de faire ressortir la progression dans la carrière.

3.     Ordre chronologique inverse : on commence par la plus récente et on termine par la plus ancienne. Met en valeur l’expérience celle qui doit être la plus riche.

4.     Ordre thématique : on regroupe son expérience par thèmes – fonctions,  domaines de compétences. Permet de détourner l’attention du lecteur sur les « trous » éventuels et condense une expérience qui peut être disparate. Par contre, met en valeur celle qui est recherchée par l’Employeur

 

·        Activité extra-professionnelles

Ce sont vos violons d’Ingres : sport et activité culturelle, associatives.

Evitez de mettre en évidence des sports individuels, des occupations trop individuelles. Elles peuvent donner lieu à des interprétations d’ours mal léchés ne pouvant s’intégrer dans une structure.

Par contre mentionnez toute activité qui valorise votre personnalité.

 

8 – Les Entretiens

  img024

 

 

 

L’objectif de l’entretien est de savoir si les deux parties en présence – Vous et le représentant de l’Entreprise - peuvent jouer gagnant – gagnant. Dans cet entretien il est nécessaire que les deux parties soient gagnantes. Vous qui venez de trouver ou retrouver un job qui vous convient et  l’Entreprise qui vient de trouver la personne de la situation.

Il est inutile de se placer dans une condition psychologique négative où la communication ne passe pas. Durant cet entretien les deux parties posent des questions et c’est normal. Vous n’allez pas l’accepter si c’est du bénévolat et l’entreprise ne vous acceptera pas si vous n’avez pas les compétences et les aptitudes pour occuper le poste à pourvoir.

 

Il faut donc préparer cet entretien.

  1. connaître l’entreprise avant l’entretien – si possible. Consultation du Web, l’Entreprise y a une page au moins.
  2. Allez sur place si c'est possible et observer de l'extérieur. Aller dans les bars attenants qui sont une mines d’infos car souvent les employés y prennent un café.
  3. Préparer une liste de question sur… voir tableau si dessous les réponses à avoir pour vous, soit lors de la consultation sur le Web, soit lors de l’entretien. Dites vous que poser des questions vous valorisent auprès de l’Entreprise.

 

1.   Description générale de l’entreprise

Þ   taille, structure, situation financière, style et méthode de gestion

Þ   vocation, domaine d’activités, marchés exploités

Þ   gamme de produits, équilibre de la gamme

Þ   parts de marchés des différents produits

Þ   notoriété et image de l’entreprise

 

2.   L’environnement général

Þ   l’économie et la démographie : tendance susceptibles d’avoir un impact sur l’entreprise

Þ   la technologie : idem

Þ   le contexte politico-légal : idem

Þ   le contexte socioculturel : idem

 

3.   Le marché

Þ   taille, structure, évolution

Þ   description des consommateurs (ou utilisateurs)

·       nombre, caractéristique, évolution

·       comportements des consommations d’achat, d’information

·       attentes, motivation, critères de choix des marques, images des marques

Þ   les concurrents

·       description sommaire (taille, stratégie, forces et faiblesses)

·       parts de marché (avec évolution)

Þ   les prescripteurs

Þ   les canaux de distribution : description, comportements, attentes et motivation, attitudes à l’égard de l’entreprise et de ses concurrents....

 

4.   La stratégie

Þ   objectifs

Þ   sources de marché

Þ   cibles de consommateurs de d’acheteurs

Þ   positionnement

Þ   élément-moteurs (key factors of succes)

Þ   marketing mix

·       politique de produit, de packaging, de nom de marque

·       politique de prix

·       politique de distribution et marchandising

·       politique de force de vente

·       politique de communication et de promotion

 

5.    L’organisation marketing

Þ   structure générale et répartition des fonctions ; rôle des chefs de produits

Þ   relation avec les autres services (notamment le commercial, la recherche et la production)

Þ   organisation des études de marché

Þ   système et procédures de planification et de contrôle (plans annuels ou pluri annuel, budgets analyse des performances et des coûts....)

Þ   l’innovation (recherche d’idées, études de produits nouveaux, etc.)

 

6.    Les performances

Þ   évolution du C.A, des parts du marché

Þ   analyse de la rentabilité par produits, marchés, clientèles

 

7.   Conclusion

Þ   FORCES ET FAIBLESSES

Þ   RECOMMANDATION

 

  1. se préparer à une liste de question que l’Employeur va vous poser. Un professionnel vous interrogera d’une manière badine sur votre enfance, adolescence, vos premières expériences, vos relations envers l’autorité. Le passé, permet de parier sans trop de risque sur le futur. Un commercial se répère dans l'enfance, c'est souvent un enfant rebelle.
  2. être détendu, ne pas mentir, être franc. L’Employeur sait très bien que si vous avez des points forts, vous avez aussi des points qui ne demandent qu'à être améliorés.
  3. Si, à la fin de l’entretien, vous pensez, d’un commun accord, qu'il se révèle négatif, faites en sorte de vous êtes fait un nouvel ami. Vous, tous les deux, pouvez vous tromper de "casting", ce n'est pas grave. Demandez-lui si votre prestation est bonne et s’il peut vous donner des conseils.

 

8.2. Comment répondre aux questions

Préparez vous une liste de questions et demandez à un ami de vous les poser afin d’être naturel lors des réponses.

Je vous suggère même d’entreprendre avec des Entreprises cobayes des entretiens afin de vous familiariser.

Observer les mimiques de votre correspondant à vos réponses. Ils vous permettent d’avoir une appréciation sur vos réponses.

 

8.3   L’entrée dans le bureau du recruteur.

Ayez une serviette, un porte document dans la main droite qu’immédiatement vous faites passer à gauche en tendant la main. Normalement ce geste incite votre interlocuteur à vous tendre la main (qui est un geste de bien venu)

Lorsqu’il vous demandera de vous asseoir, normalement il y a souvent deux chaises. Choisissez celle  qui se trouve la plus à droite, celle qui est à sa gauche à lui.

 

8.4. Présenter au mieux votre expérience professionnelle

Rassurer votre interlocuteur : comment ?

Au début de ce document, vous avez fait un tableau dans lequel vous avez collationné vos expériences particulières, (tableau de 6 colonnes) :

1 Circonstances

2 Situation

3 Analyse de la situation etc. jusqu’à la résolution de la problématique et avoir quantifié le résultat

Lorsqu’un employeur vous convoque, il prend un risque le plus calculé possible, il va investir sur vous – c'est-à-dire sur vos talents. Mieux vous serez les présenter, plus il prendra confiance en lui et en vous.

Essayez de détecter ce qui se cache derrière son interrogation, où il veut en venir, ce qui le préoccupe.

Ensuite, en fonction de sa question, vous pouvez alors vous servir de ce tableau en 6 colonnes dont vous avez fait l’inventaire et dire :

« Oui Monsieur, dans cette circonstance, à telle époque, je me suis trouvé dans cette situation, j’ai analysé ainsi les manques, j’ai apporté telle solution et j’ai eu ensuite tel résultat »

Ce faisant, vous prouvez que vous êtes la personne de la situation, que vous n’êtes pas un novice mais une personne qualifiée.

Montrez vous sous votre vraie personnalité, n’essayez pas de mentir.

Ne vous montrez pas introverti pour un poste de comptable si vous êtes d’un naturel extraverti ou le contraire pour un poste de commercial. « Ce que vous êtes crie plus fort que ce que vous dites » avait coutume de dire Emerson. Pensez au Petit Prince de Saint Exupéry, habillez vous en adéquation et ayez une présentation en rapport avec la fonction que vous envisagez : il est inutile de se présenter en costume, cravate pour faire livreur.

N’oubliez nous plus que votre lettre de motivation + votre CV donnent déjà un aperçu de votre personnalité. L’entretien devra correspondre et confirmer ce qui émane de ces deux documents.

N’oubliez pas que votre tenue vestimentaire, vos mimiques, votre gestuel sont des éléments révélateur de votre sentiment lors de l’entretien. Cette communication « non dite » est plus importante que ce que vous dites. La communication non verbale doit être en adéquation avec votre communication verbale. Sachez que le mensonge se voit réellement.

 

Etes-vous positif dans votre expression

Pour avoir un langage positif évitez :

·        les expressions négatives. Aussi bien dans la formulation grammaticale (exemples: “non”, “je ne suis pas fâché”, “je ne pense pas”, “je n’aimerais pas”, etc.) que dans le vocabulaire (certains mots évoquent pour la plupart des personnes, des images négatives) ; entraînez-vous à les éviter.

Exemples de mots négatifs : c’est très dur de... - Il faut savoir se battre... - Je crains de ...

·        Tous ces mots ou expressions peuvent être formulés positivement

par exemple : c’est très compétitif... - Il faut savoir gagner... - Je suis prudent ; je préfère...etc.

·        Les expressions “paillassons”. Exemples : “Est-ce que ce ne serait pas trop vous demander”, “Je ne sais pas si je puis me permettre de...”, etc. 

Voici une liste de vocabulaire à employer et ceux qu’il est impératifs d’éviter :

 

N’oubliez pas que votre tenue vestimentaire, vos mimiques, votre gestuel sont des éléments révélateur de votre sentiment lors de l’entretien. Cette communication « non dite » est plus importante que ce que vous dites.

Voici une liste de vocabulaire à employer :

1) les mots qui vendent, que le recruteur apprécie

2° les expressions à éviter

3° les expressions à éviter et les expressions de substitution  

 

  img025

  img026

 

Suite dans : la recherche d'emploi - 3    

 

  

Partager cet article

Repost 0
louis.peyé.over-blog.com - dans sociologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de louis.peye.over-blog.com
  • : Réflexions qui suis-je ? où vais-je ? pourquoi ?
  • Contact

Recherche

Liens