Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 12:17

Les vingt-deux secrets du leader gagnant

 

Actuellement, le chef d’entreprise, le cadre, le responsable sont de moins en moins gestionnaire et de plus en plus chef d’orchestre ou capitaine d’équipe.

 

1°Avoir la capacité de vision

Les gagnants sont des visionnaires capables d’embrasser l’ensemble d’un projet et soutenus par un idéal

 

2° Avoir un défi ambitieux et réaliste

Le gagnant connaît ses propres limites et se fixe toujours des objectifs accessibles. Son défi reste à son échelle et distingue la réalité et de l’utopie.

 

3° Connaître ses qualités

Il se jauge avec réalisme et sait qu’il n’a pas que des talents. Son avantage est de savoir valoriser ses qualités afin de choisir une fonction, une responsabilité, une société en adéquation avec celles-ci.

 

4° Obtenir un rendement maximum de l’effort

Il pratique une méthode simple, précise, économique appliquant son effort au bon moment et au bon endroit. Il se disperse que rarement.

 

5° Avoir le sens de l’anticipation

Il a un sens du planning. Il sait aussi anticiper sur les actes, et est capable de prévoir l’induction de ceux- ci.

 

6° Connaître la valeur du temps

Il ne s’engage jamais à la légère, il juge le temps nécessaire pour la réalisation de son (ses) projet(s) en fonction des critères connus.

 

7° Se projeter mentalement dans l’action - avant.

Le gagnant, au moment de la relaxation, se projette dans l’action future et visionne mentalement toutes scènes de l’acte à venir.

 

8° Cultiver l’essentiel

Dans cette action -Hic et Nunc- qu’est-ce qui est essentiel ? Quel est mon but ? Tout le reste est délégué aux collaborateurs

 

9° J’ai confiance en moi

Si dans toute action il existe une part d’échec due à l’erreur possible, il y a donc, aussi, une part de réussite. Le gagnant sait que le droit à l’erreur facilite la prise de risque calculée. Il sépare les conséquences objectives des craintes subjectives pour relativiser sa décision.

 

10° Utiliser l’information rétroactive

Le gagnant ne se préoccupe pas du qu’en dira-t-on ni des jugements des autres. Par contre, il est à l’affût des réactions de l’environnement afin de modifier son programme si nécessaire.

 

11° Aller au devant de la réalité

Le gagnant sait que l’ombre des difficultés est plus grande que la réalité et nourrie la peur subjective. En se confrontant à la réalité, il s’aperçoit que celle-ci le fortifie puisqu’elle est plus facile à vaincre.

 

12° Jouer l’action pratique contre l’utopie

Le gagnant joue toujours l’action dont il peut contrôler les conséquences. Il maîtrise l’environnement autant que faire se peut, il met en place des garde fous. C’est un pragmatique.

 

13° Transcender l’échec, c’est gagner

Toute expérience réussie ou non est source d’enseignement. Qu’ai-je appris de cette action ? Comment puis-je l’améliorer ?

 

14°Avoir l’effet hélicoptère

Bien trop souvent l’acteur s’accroche à une particularité de son activité avec implication : il a le nez dans le guidon et il va dans le mur.

Le gagnant joue l’effet hélicoptère, c’est à dire que c’est d’en haut qu’il surveille le déroulement des opérations de façon à garder intactes ses aptitudes de réaction.

 

15° Jouer ses collaborateurs gagnants

Il connaît ses collaborateurs, ils sont à son image : qualifiés et au potentiel important qu’il sait stimuler. Il peut s’appuyer sur eux. Il est d’ailleurs capable de lister pour chacun 5 qualités qui les spécifient.

  

16° Créer la spirale d’énergie

Motivé, sachant ce qu’il fait et pourquoi, il entraîne ses collaborateurs par sa façon d’être « affirmatif », voyant en chacun d’eux le meilleur à exploiter et les aidant à se réaliser au travers d’un projet commun. Chez lui le « oui mais.... » n’existe pas et est remplacé par le « oui et .... en plus »

 

17° Résoudre plutôt que culpabiliser

Le gagnant cherche toujours la meilleure solution à un problème et laisse de côté la recherche du coupable. C’est à dire le gagnant joue les pompiers plutôt que le policier. Limitons les dégâts.

 

18° Aimer l’harmonie

Le gagnant recherche l’harmonie dans le développement, ne privilégiant aucune fonction au détriment d’une autre.

 

19° Oser transgresser

A l’intérieur d’un cadre point d’inconnu, à l’extérieur du cadre, se trouve le danger et, en plus, les possibilités de progresser et de gagner d’autres expériences. Certains aventureux s’embarquent sur le « Pittalugues ». Ainsi va le monde, ouvert à celui qui ose prendre une initiative réfléchie.

 

20° Aimer la concrétisation

L’action élaborée dans sa tête a pour but cette concrétisation sur le terrain. Aimer concrétiser c’est faire œuvre de créateur, c’est être un Homme.

 

21° Avoir le sens de la fête

Le gagnant est un être heureux qui aime la fête et la joie, le rire et la vie sous toutes ses formes. Il sait que la fête est un des meilleurs antidotes à la perte de la motivation. Faire la fête est avoir confiance en l’avenir.

 

22° Etre sérieux pour savoir s’amuser

Toute la diversité de l’Homme gagnant se retrouve dans toutes ses facettes : rire, humour, sérieux et combatif. C’est au travers de toutes les manifestations de la vie , peines et joies, perdu et gagné, sel et sucre que l’Homme se réalise et apprend la Sagesse.

Partager cet article

Repost 0
louis.peye.over-blog.com - dans sociologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de louis.peye.over-blog.com
  • : Réflexions qui suis-je ? où vais-je ? pourquoi ?
  • Contact

Recherche

Liens