Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 11:24

La norme du mariage est l’endogamie[1]. Le Père, à la naissance d’un nouveau né, convient avec un coreligionnaire, du choix du futur conjoint.

 

La femme berbère a, pendant longtemps, été écartée de la dévolue successorale et peut être répudiée facilement.

 

Les considérations de l’homme pour la femme peuvent être très profondes mais la soumission, pour l’extérieur, est la règle.

 

Encore, aujourd’hui, le Grand Cheikh de la Mosquée Al-Azhar au Caire proclame :

« Les filles qui ne sont pas excisées dans leur jeunesse ont un tempérament chaud »

cite l'Express du 27 avril 1995.

 

La femme reste confinée dans sa maison et s’occupe des tâches ménagères. En cas de vacance du mari, le frère, le père ou le cousin veille à la bonne moralité de l’esseulée. Si, cette vacance est brève, c’est le fils - s’il est grand - qui ouvrira la porte, la mère se réfugiant dans l’endroit le plus secret de la maison, toujours à l’abri de l’étranger. Les démonstrations affectives sont prohibées en public. La femme enceinte doit éviter de se montrer : elle est, pendant cette période, impure … L’homme ne doit pas émettre un regard sur ses rondeurs créatives, encore moins faire référence à son état.

 

Par contre lors du mariage, les femmes, après avoir préparer la fête, vont s’en donner à cœur joie, entre elles et séparées du groupe des hommes qu’elles servent d’abord et qu’elles iront chercher pour danser. C’est un concert de rires, de joie, de musique, de danses, de youyous. Elles déploient une féerie de couleurs, de tissus, elles changent plusieurs fois de robes de fêtes. Quant à la mariée, 7 fois changera sa robe de cérémonie pour répondre à la Tradition : la symbolique est alors respectée.

 

Le Musulman peut prendre femme parmi les Juives ou les Chrétiennes.

(Normalement l’épouse fait partie du village, sinon on ira dans le village voisin mais à défaut …)

Le mariage est licite (Coran II, 221 - Sourate V verset 5).

Par contre, la femme musulmane, elle, ne peut prendre pour époux un Infidèle[2] à moins qu’il ne se convertisse.

(Selon la Tradition orale et coutumière que les Musulmans attribuent volontiers au Prophète Mahomet).Une autre Tradition recommande à l’homme d’épouser une femme non pour sa beauté ou son intelligence mais pour sa foi et sa vertu sous peine d’encourir à la malédiction divine

(note au verset 221 du Saint Coran de Hamidullah).




[1] endogamie : obligation qu’on les membres de certaines tribus de contracter mariage à l’intérieur de leur tribu.

[2] Pour la personne de religion musulmane, l’infidèle est celui qui adore un autre Dieu que le sien.

Partager cet article

Repost 0
louis.peyé.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de louis.peye.over-blog.com
  • : Réflexions qui suis-je ? où vais-je ? pourquoi ?
  • Contact

Recherche

Liens