Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 12:19

1.       Préalable.

Ce premier aperçu s’attache à quelques considérations générales sur l’acte pédagogie. Nous essaierons de montrer « qu’enseigner » n’est pas chose facile. S’il y a similitude de pratiques communes à toutes matières, il y a des pratiques spécifiques axées sur les domaines des Activités Physiques et Sportives. (APS)

2.       La pédagogie – définition

La pédagogie est une capacité à transmettre un savoir, cela peut aussi être un don, voire des « trucs » que l’enseignant possède face à ses élèves. On peut dire aussi que la pédagogie se situe à l’entrecroisement de la connaissance théorique et de la pratique sur le terrain. Elle peut être présentée comme : « un ensemble de théories combinant des réflexions et des expériences inspirées par les apports des sciences de l’homme et de l’expérience professionnelle et portant sur les conceptions de l’éducation en vue d’en diriger la pratique et d’en orienter le développement »

Elle fait donc référence à la pratique, au vécu, mais également aux savoirs issus de diverses sciences.

définitions

Education :    Action de développer les facultés morales, physiques et intellectuelles, son résultat.

Enseignement : Action, manière d’enseigner, son résultat. Leçon donnée par l’exemple,

                         l’expérience.

3.       Quelques difficultés propres à la réflexion pédagogique.

Chacun se sent spontanément investi d’un savoir pédagogique – supporters, spectateurs, parents d’élèves, amis….etc. – Malheureusement les avis émis sont trop souvent à l’emporte pièce, bruts de coffrage, parfois trop affirmatifs où les docteurs « ’Y a qu’à » et « Faut qu’on » donnent de la voix. Pourtant il serait plus judicieux de se montrer plus réservé. Or la pédagogie trouve sa source dans l’expérience. Cependant il faut aussi convenir que l’expérience seule est rarement généralisable dans le temps ou / et l’espace.

Nous dirons que la pédagogie ne peut prétendre à se réduire à la seule expérience du vécu ; en tant que discipline d’action elle fait aussi référence aux apports théoriques de diverses sciences qui l’enrichissent.

4.       Complexité de l’acte pédagogique.

Le fait d’agir sur autrui dans une intention éducative n’est pas chose évidente. Quand tout va comme prévu, tout va bien. Cependant lorsque les réactions des uns et des autres ne sont pas conformes à celles escomptées on se demande où se trouve l’incohérence, pourquoi « ça ne marche pas ». On se trouve rapidement devant l’incompréhensible, on refait – dans sa tête – la méthode, on redéfinit les objectifs sans comprendre le pourquoi de l’échec.

Cette situation déstabilisante mais néanmoins banale car fréquente, démontre que l’acte pédagogique n’est pas chose simple et allant de soi. Il convient donc pour devenir efficace d’éveiller son attention, sa réflexion sur ce qui compose l’acte pédagogique.

Nous appellerons « variable » les diverses composantes de l’acte pédagogique dans la mesure où leurs caractéristiques sont évolutives, changeantes.

Les savoirs sur lesquels s’appuie la pédagogie sont nombreux, les plus fréquemment cités sont :

·   La psychologie, abordant, entre autres, les problèmes de développement mental, la communication de groupe, d’apprentissage.

·   La sociologie, traitant par exemple de l’influence de la société, de l’école, de la famille, dans le comportement de l’enfant.

·   L’histoire pour comprendre les enchaînements, les filiations mais aussi les ruptures au sein des phénomènes sociaux.

Prenons un exemple pour imager nos propos : un éducateur sportif qui s’adresse à des enfants de 12 ans de la banlieue lors d’une première séance d’entraînement.

Comme première variable nous avons l’enseignant lui même. Cette variable est dépendante de l’âge, du sexe, de sa formation, du niveau de maîtrise de la discipline proposée, sa connaissance de son savoir faire en psychologie, etc., etc.

Nous comprenons vite que si une des composantes est modifiée, l’ensemble va l’être. Cette modification est plus ou moins sensible lors d’un remplacement d’un professeur en cours d’année par exemple.

Comme deuxième variable nous prendrons le groupe d’élèves. Elle dépendra de l’âge, du sexe, de la mixité ou non, du milieu social auquel ce groupe appartient.

Nous nous apercevons vite que ces variables sont changeantes, évolutives et aussi qu’elles interagissent sans arrêt entre elles.

L’acte pédagogique est essentiellement un processus d’influences diverses en interaction.

Nous pouvons ajouter d’autres variables qui ont une importance majeure.

Comme troisième variable nous avons la discipline enseignée. Par exemple est-ce un sport individuel ou collectif. L’éducateur ne peut procéder de la même manière. Chaque discipline se définit à partir de caractéristiques propres, de principes fondamentaux que l’enseignant doit connaître. On ne peut procéder de la même manière pour un professeur de langue et un professeur de physique ou de chimie. La méthodologie, l’environnement différent.

Enfin comme quatrième variable l’environnement. La demande pédagogique peut être modifiée selon que la discipline est enseignée en zone rurale ou urbaine, en milieu aisé ou défavorisé. Il faut tenir compte aussi des moments de la journée, la saison en milieu ouvert par exemple.

Nous constatons que la demande pédagogique est dépendante de multiple variables que nous résumons par ce schéma :

 

img534-copie-1.jpg

Si un seul de ces paramètres est modifié TOUT est modifié.

Meilleures sont les connaissances des variables, mieux sont maîtrisées les chances de faire progresser l’apprenant qu’il soit enfant ou adulte.

 

Partager cet article

Repost 0
louis.peyé.over-blog.com - dans sociologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de louis.peye.over-blog.com
  • : Réflexions qui suis-je ? où vais-je ? pourquoi ?
  • Contact

Recherche

Liens