Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 19:26

La motivation

1.    c’est faciliter, stimuler l’émergence des ressources inhérentes des individus.

2.   c’est accorder les besoins organiques, les valeurs symboliques de ces individus avec le projet collectif du groupe

 

La motivation est la mise en place d’une synergie dynamique dont le but est d’amener des gens ordinaires à faire des choses extraordinaires.

 

Tout exclu finit par admettre qu’aucune idée salvatrice n’existe. Le langage qu’il entend ne dispense que des difficultés extérieures que l’individu isolé, donc affaibli, ne peut résoudre.

 

La motivation va permettre à ces exclus l’insertion économique à laquelle ils ont droit.

 

La motivation va fédérer des individus autour d’un projet d’entreprendre leur insertion parce qu’elle crée les conditions, un environnement de travail qui facilite l’expression de comportements constructifs et l’émergence de solutions individuelles.

 

La dynamique de la réussite est la motivation. C’est par elle que l’on va réussir l’insertion d’un individu dans un projet collectif.

 

Ce qui fait la force d’un groupe est la valeur des hommes qui la composent, d’ l’importance de créer et maintenir une structure gagnante.

Seuls les gagnants incarnent les valeurs de la réussite.

 

Le « gagnant » -synonyme de succès - assure la pérennité du groupe, et plus tard de l’entreprise,. Il assure la dynamique de la réussite.

 

Etre gagnant et reconnu comme tel est source de plus-value pour soi-même et pour le groupe. Le succès individuel et la réussite objective reconnue par le milieu s’harmonisent. On s’aperçoit que l’ETRE - « je suis celui qui.... » devient la première qualité recherchée par l’entreprise avant même le « savoir » et le « pourvoir faire ». Le oser être est le moteur. La qualité de ce moteur détermine les autres.

 

L’individu tente d’éviter l’échec en refusant des situations qui le laisse prévoir, donc choisit le succès en recherchant la qualité de ses activités - activités ciblées conformes à son  « je  suis celui qui ... » , son moi profond - (ce qui présuppose une connaisse de soi).

 

Ce qui est recherché est une motivation reliant de façon satisfaisante le but élevé implicite de l’individu, son besoin d’accomplissement avec l’objectif explicite du projet du groupe. Mais la stimulation de la motivation au succès doit s’accompagner de la stimulation à sa construction ou à sa REconstruction PAR l’individu quand celui-ci est en position de faiblesse, et de la valorisation personnelle due à ses mini-succès qui l’amènent à l’auto-motivation et à l’autonomie économique. Le projet du groupe devient un des moyens d’atteindre les buts et objectifs de l’individu.

 

Il est inutile de demander à l’individu de se motiver, d’oser accomplir un effort pour un succès, un but auquel il n’attache pas ou peu d’importance ou de valeur symbolique. N’oublions pas que l’aspect subjectif (personnel) du succès a plus d’intérêt que l’aspect objectif reconnu par le milieu (projet du groupe - ou d’entreprise-). Il est donc nécessaire qu’il y ait convergence de profit entre ces deux aspects.

 

C’est le rôle de l’animateur !

 

Il doit manier le « faire-faire » c’est à dire la motivation, source d’enthousiasme, à faire accomplir une mission ainsi que le « savoir-faire », c’est à dire communiquer tout en étant pédagogue.

·      Il fixe  les conditions d’acceptation du projet du groupe

·      Il facilite l’adhésion des participants à la réussite du projet par leur implication

Pour que son influence soit réellement efficace, l’animateur doit activement contribuer à accroître leurs rayonnements (aspects individuels et subjectifs, projets du groupe ou objectifs)

 

Considérons pour acquis le rayonnement du projet (qui est le résultat de l’émanation d’une équipe), l’animateur doit encourager ses champions.

Les gagneurs doivent être répartis aux postes clés, à tous les niveaux du projet du groupe et leur rôle est de :

·      diffuser l’Excellence à l’intérieur du groupe

·      accroître la compétence à l’extérieur

·      exprimer son rayonnement

 

Mise en oeuvre

Action sur deux registres : le conscient et le subconscient.

 

I Le conscient :

1° mettre en place une relation de confiance, une recherche des qualités relationnelles, d’adulte, de responsable

 

  mettre en place un système d’évaluation

·      des expériences

·      des buts et objectifs à atteindre dans un temps donné et négocié

 

  mettre en place un système de récompenses

·      ne pas être avare de bravo, étancher la soif de reconnaissance de l’individu, surtout pour ceux qui en sont le plus privés

·      reconnaître l’effort, si minime soit-il

·      apprécier la sanction immédiate qu’est la satisfaction de la mission acceptée et réussie

·      ne pas avoir peur de partager le champagne avec celui qui quitte le groupe pour son insertion économique par exemple

 

  regrouper les champions dans une structure particulière ( dans le cas de l’entreprise )

 

 

II Le subconscient

·      récompenses symboliques ou réelles

·      reconnaissance publique

Cette reconnaissance publique, faite à une personne ordinaire rend cette dernière extraordinaire et la stimule.

Nous rejoignons la théorie d’A.Maslow qui démontre que la nature humaine tend à s’élever naturellement dans l’échelle des satisfactions des besoins, que toute entrave à celles-ci est étrangère à l’individu bien qu’il l’ait élaboré et acceptée. Cette déviation psychologique subie par cette personne devient, au fil du temps, comme une seconde nature dont il a du mal à se défaire par paresse et ignorance de sa vraie nature.

 

L’animateur va :

·      créer les conditions d’un processus de synergie de groupe

·      établir un contrat de changement de comportement selon la prise de conscience par l’individu de sa véritable nature en faisant appel à la psychologie comportementale basée sur le positivisme

·      mettre en place les outils de la motivation, un esprit OK avec moi même, OK avec les autres

·      favoriser le projet professionnel d’insertion individuelle, fixer les objectifs, analyser les résultats, orienter les solutions

·      sécuriser l’individu, l’accompagner sur le chemin de son succès, le responsabiliser face à lui-même, à la Société

 

III Système d’évaluation des objectifs

·      mettre en place un système d’évaluation qui va devenir un véritable outil de management : fixation de mini but

·      création d’une dynamique de groupe

·      chaque partenaire est coresponsable de l’ensemble

·      établir un contrat de changement de personnalité selon le type « S.V.P. »

·      ce plan doit être accepté par tous

·      encouragé par la Direction ( dans le cas d’une entreprise)

·      établi par écrit

 

 

Il est nécessaire que des entretiens réguliers entre l’animateur et les participants soient programmés. On y fixe des objectifs. Au cours de ces entretiens, les potentiels sont analysés et les solutions adaptées aux cas particuliers.

 

Intérêts :

L’animateur dispose de ce moyen pour dynamiser et motiver personnellement son équipe. Chaque participant peut dialoguer et lui faire part de son projet personnel

 

Ce système

·      permet de faire concorder les buts personnels avec ceux du groupe (projet pédagogique)

·      évite qu’une des composantes de l’équipe se sente coupée du groupe

·      évite l’isolement, maintient la cohésion entre les individus

 

IV Pendant l’entretien 3 phases vont être développées

1.    évaluation de l’atteinte des objectifs du projet collectif et de chaque individu

·      évaluation de la performance

·      fixation des nouveaux buts

Dans la fixation d’objectifs indiqués aux membres de l’équipe

·      les prévisions du projet

·      le but à atteindre personnellement

Il est primordial de responsabiliser et impliquer l’individu, le rassurer par une mise en place d’un plan de soutien (moyen permettant à l’individu d’atteindre son but assurant son sentiment de réussite et ce dans des délais fixés - le temps est un outil performant de la restructuration-)

 

2° Objectifs individuels

pendant l’entretien

l’individu exprime ses désirs personnels d’évolution, ses objectifs à court et moyen terme l’animateur l’aidera à préciser son projet en lui donnant un feed-back sur ses compétences et aptitudes. Il identifiera le moyen nécessaire au développement personnalisé du stagiaire (en fonction de la stratégie du projet pédagogique) par des mises en situation (jeu de rôle)

 

3° Tous ces entretiens permettent d’évaluer les besoins en formation, recenser les aspirations, apprécier les performances de l’ensemble du groupe.

 

V Système de rémunération

L’argent est un outil qu’il faut savoir utiliser. Mais ici il nous faut trouver d’autres stimulants

 

1° récompenses symboliques (médailles, coupes, distinctions, rubans......)Très efficaces car oeuvrant au niveau de l’inconscient :

·      reconnaissance sociale,

·      valorisation de l’image de soi

stimulent son envie de réussir à nouveau

 

2° les célébrations soit au cours de fêtes ou de manifestations organisées pouvant être couverte par la gazette locale (par exemple)

 

Symboliques ou concrètes et publiques elles doivent être réunies en un même ensemble.

 

 

Donner de l’importance au succès, à la réussite, l’accroît.

 

 

Le 23 janvier 1996

Partager cet article

Repost 0
louis.peyé.over-blog.com - dans sociologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de louis.peye.over-blog.com
  • : Réflexions qui suis-je ? où vais-je ? pourquoi ?
  • Contact

Recherche

Liens